La France interdit l'extraction des gaz de schiste
 Et si la façon de faire n'était pas si dangereuse pour l'humain et son fragile environnement, possiblement qu'il serait intéressant de l'exploiter et qu'il y aurait moins de contestation...  Aux États-Unis, les citoyens sont dépassés par les impacts sur leur santé et sur leur qualité de vie.  Il semble qu'en France, les citoyens aient pris l'initiative de refuser avant de perdre...  Au Québec, nous sommes à faire le débat durant qu'on permet l'exploration.  Espérons que notre décision ne s'effectuera pas au détriment de notre qualité de vie...

Christian Rioux   12 mai 2011  Europe
Paris — Après une nuit de discussions houleuses, l'Assemblée nationale française a adopté hier un projet de loi interdisant l'extraction des gaz de schiste sur tout le territoire français. Les députés favorables à la loi l'ont emporté par 287 voix contre 186. Le texte bannit plus précisément l'extraction par fracturation hydraulique, un procédé qui consiste à injecter de l'eau et des produits chimiques dans le sol pour fracturer la roche. Comme cette technique est la seule connue à ce jour, la loi française devrait donc avoir pour conséquence d'empêcher l'exploitation des gaz de schiste partout, à moins qu'une nouvelle technique plus propre soit découverte. Là-dessus, tous les partis s'entendent. 
Pour lire la suite
 
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir



Copyright © 2008 FQCCL